Table des matières

Expérience des trous d'Young

1. Présentation

Une source S de diamètre bs est obtenue en plaçant un écran percé d'un trou devant une lampe monochromatique. À une distance Ds, on place un écran comportant deux trous espacés de a, chacun ayant un diamètre b. Le plan d'observation des inteférences est placé à une distance D.

figTrousYoung.svgFigure pleine page

2. Éclairement

On définit les quantités sans dimensions suivantes :

L'éclairement au point d'abscisse X est

est une fonction de Bessel du premier type et si , sinon.

3. Courbe d'éclairement

trousYoung.swfFigure pleine page

En augmentant le diamètre de la source (du trou placé devant la lampe), on observe l'effet de l'incohérence spatiale de la source : réduction du contraste des franges puis leur disparition.

4. Interférométrie stellaire

L'expérience de Young illustre le principe de l'interférométrie stellaire. Supposons que la source de lumière soit une étoile de diamètre . On cherche le diamètre apparent de l'étoile

En faisant varier la distance a entre les trous, on observe une première disparition des franges pour

Par exemple dans le VLTI (Very Large Telescope Interferometer), deux télescopes distants de a pointent la même étoile. La lumière (dans le proche infrarouge) est prélevée aux foyers des miroirs et acheminée par deux lignes vers un dispositif où les deux ondes interfèrent. La résolution atteinte est de l'ordre de 0.001 secondes d'arc. Plus de détails par l'ESO.

Creative Commons LicenseTextes et figures sont mis à disposition sous contrat Creative Commons.